Bretagne Info Nautisme

HomeBusinesses and servicesEconomic developmentAire de CARENAGE

Aire de CARENAGE

Vous êtes soucieux de l’environnement…
Comment en faire un atout pour l’entreprise ?
Utilisez le conseil et l’aide à l’investissement.



Nous accompagnons le chantier naval ou le « port à sec » dans la définition et dans la mise en oeuvre de son projet d’aire de carénage.

Modalités d’intervention :

- Réalisation d’un diagnostic par un consultant « homologué » selon un cahier des charges fixé par l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, et préconisations.

- Réalisation des travaux préconisés et contrôle de l’installation.

- Possibilité d’un accompagnement à la maîtrise d’ouvrage.

- Pack de communication : l’entreprise bénéficie de l’usage du logo d’outils de communication et du référencement sur www.bretagne-info-nautisme.fr et www.eau-loire-bretagne.fr

Modalités financières :

- Subvention de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne pour les TPE jusqu’au 31.12.2015
- Diagnostic : forfait de 3 000 € HT ou 5 000 € HT [1] financé à 50 %
- Travaux : 70 % du montant [2]
- Test contrôle : 3 000 € HT par laboratoire agréé financé à 70 %
En option : Accompagnement à la maîtrise d’ouvrage : forfait de 3 000 € HT financé à 70 %
- Pack de communication : 100 € Nets de taxe + inscription optionnelle au Registre des marques (26€)

Éligibilité :

- Chantier naval ou « port à sec » de la filière nautique bretonne.
- Travaux éligibles (cf. document de référence : étude SOCOTEC /AELB). [3]
- L’entreprise s’engage à respecter les exigences du programme de gestion des déchets Vague Bleue© ou dispositif équivalent.
- Demande sur deux dossiers-type instruits par le correspondant nautisme :
Dossier 1 : diagnostic - déclaration – Natura 2000
Dossier 2 : travaux – contrôle – accompagnement

Contact :

Votre correspondant Nautisme Chambre de Métiers et de l’Artisanat

Année 2014 – Fiche DEI 8.1 / VB CARENAGE

[1] En fonction de la situation géographique du chantier si soumis à déclaration ou Natura 2000.

[2] La somme des financement (Département + AELB) ne pourra dépasser 70% du montant des travaux.

[3] Document de référence sur www.bretagne-info-nautisme.fr (Environnement) ou www.eau-loire-bretagne.fr