Bretagne Info Nautisme

AccueilActualités & évènementsActualitésLes M 30 ne contourneront pas la Bretagne par la mer

Les M 30 ne contourneront pas la Bretagne par la mer

C’est un fait unique dans l’histoire du Tour de France à la Voile : bloqués par des prévisions météorologiques difficiles jusqu’à la fin de semaine, les concurrents ne pourront faire escale à Perros-Guirec Côtes d’Armor, et s’apprêtent à rejoindre Lorient par la route. Cette décision, prise en accord avec le comité, la direction et l’organisation de course, permettrait de reprendre le programme des régates comme prévu à partir de jeudi matin sur Lorient.


- Des vents violents jusqu’à la fin de semaine

Mumm 30 Côtes d'Armor bleu
Mumm 30 Côtes d’Armor bleu
© STICHELBAULT Benoit

Jean Coadou, président du comité de course, a annoncé lors du briefing des skippers la décision de ne pas courir durant les prochains jours. Toute autre décision aurait compromis le bon déroulement du reste de la course, en raison des conditions soutenues attendues pour le passage du chenal du Four. « L’avis de grand frais ne permet pas de lancer un départ ce soir », c’est le premier point abordé lors de la réunion. Pour la suite, les choses se compliquent légèrement : « Météo Consult annonce une amélioration très progressive pendant les prochaines 24 heures, avec un vent aux alentours de 15 nœuds demain après-midi ». Le ralliement vers Perros-Guirec Côtes d’Armor aurait pu être lancé, mais au risque de rester bloqués jusqu’à la fin de la semaine sans pouvoir repartir. « Avec des vents contraires de plus de 25 nœuds au passage du raz de Sein, les concurrents n’auraient pas pu continuer la course dans des conditions de sécurité suffisantes. Nous avons donc pris cette décision de gruter les bateaux à Granville pour les remettre à l’eau à Lorient. Nous pourrions ainsi reprendre le programme initial de la course à partir de jeudi matin ».

- L’organisation s’assurera du bon déroulement des opérations

Les organisateurs du Tour de France à la Voile ont dû faire ce choix difficile pour la première fois en trente ans. Afin de ne pas desservir les équipages, l’organisation prendra à sa charge les frais de grutage et de roulage des bateaux. Mais la direction de course tient aussi à s’assurer du respect de l’équité lors de cette opération exceptionnelle : « il est bien entendu interdit de faire toute intervention technique visant à améliorer les performances du bateau lors du grutage » rappelle Jean-Michel Gandon, adjoint au directeur de course.

- Une décision saluée par les coureurs

Pas une voix ne s’est levée dans l’ensemble des concurrents pour protester contre ce verdict. « C’est la plus sage décision qui pouvait être prise, vu les conditions que nous avons actuellement. Ces quelques jours de perdus sur les navigations en Manche nous permettront de poursuivre la régate dans les temps à partir de Lorient » explique Cédric Château à bord du M 30 Manche - Basse Normandie (Benoît Charon, Nicolas Jossier). Contrairement au temps qui continue à sévir, l’ambiance sur les quais est au beau fixe. Car si les marins regrettent de ne pouvoir naviguer, ils sont convaincus du bien-fondé du choix qui les retient à terre.

-  Et le grutage commence...

Pendant que s’organise le trajet par la route (vingt-sept convois exceptionnels sur près de 300 km), les équipages s’affairent avec leurs assistances pour préparer les bateaux au grutage. Ils seront démâtés aujourd’hui, puis déposés sur leurs remorques avant d’être convoyés vers Lorient au cours des prochaines journées. D’ici là, les animations continuent sur le parcours du Tour de France à la Voile, et le Village Animation restera ouvert comme prévu sur Perros-Guirec Côtes d’Armor.

En savoir plus

- Plus d’informations Tour de France à la Voile 2008 : Perros-Guirec annulée
- Baptême du JPK 998.TDF JPK 9 98.TDF : Baptême le 9 juillet par Alain Gautier

Publié le 8 juillet 2008

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Viadéo