Anne Quéméré, navigatrice

23 mars 2018
Nouveau défi d'Anne Quéméré : franchir le passage du Nord-Ouest reliant l’océan Pacifique à l’océan Atlantique, avec le bateau Solarboat Icade propuls
Anne Quéméré à bord de son bateau solaire
La navigatrice bretonne Anne Quéméré, qui a entrepris entre autres sa première traversée de l’Atlantique à l’aviron en solitaire en 2002 ou plus récemment une traversée du Pacifique en kiteboat en 2011, s’apprête à relever un nouveau défi, en 2018, en partant à l’assaut de l’océan Arctique à bord d’un bateau propulsé à l’énergie solaire.

Les expéditions exceptionnelles d'Anne Quéméré 

Le Bac en poche, Anne Quéméré part étudier à la Fac de Rennes, et puis c’est l’envol pour les USA au début des années 90. Elle s’y installe, tout d’abord en Louisiane puis à New York et devient guide conférencière pendant 10 ans. Début 2000, elle décide de retrouver les côtes de sa Bretagne natale. Elle reprend ses entraînements à l’aviron sur une yole traditionnelle, une Gig des Scilly construite par son père.

En 2001, l’idée d’un défi audacieux voit le jour : la traversée de l’Atlantique Sud à l’aviron en solitaire et sans assistance. En décembre 2002, après une longue et minutieuse préparation, elle largue les amarres à bord du Connétable et s’élance sur la route sud, plus familièrement appelée « route des alizés », (Canaries/Antilles) pour une traversée qu’elle réalise en 56 jours, battant ainsi le record du monde féminin.

Mais, Anne ne veut pas en rester là et à peine rentrée en Bretagne, elle envisage déjà de repartir. En août 2004, elle s’attaque cette fois à : la traversée de l’Atlantique Nord à l’aviron en solitaire et sans assistance. Elle rallie Cap Code à la Bretagne en 87 jours

Fin d’une aventure, Anne a déjà d’autres projets tout à fait novateurs en tête. Place à l’OceanKite, une embarcation légère tractée par un kite, conçue en collaboration avec l’architecte naval Marc Ginisty, avec les conseils des experts en kite pour la conception de l’aile. En juin 2006, elle se lance seul pour la traversée de l’Atlantique de New-York à Ouessant. La traversée dure 55 jours, avec son lot de calmes plats, de chavirages, de moments forts en émotion, de désespoirs et de joies. Des moments dont Anne se relève toujours grandie...

En 2011, Anne relève le défi de la traversée du Pacifique en kiteboat, en solitaire et sans assistance. 

Anne Quéméré

Au-delà de ces différentes odyssées, c’est avant tout l’océan qu’elle salue, car « aussi puissante soit notre détermination, aussi inusable soit notre énergie, c’est bien lui et lui seul qui au final, décide ou non de nous laisser passer ».

Nouvelle expédition Arctic Solar by Icade

Navigatrice exceptionnelle, Anne franchira, au cours de l'été 2018, le mythique Passage du Nord-Ouest reliant l’océan Pacifique à l’océan Atlantique à bord de son bateau "Icade", propulsé à l'énergie solaire

La navigation dans cette région n'est possible que pendant les quelques semaines que dure l’été arctique, entre le début du mois de juillet et la fin du mois d’août, au moment où le soleil est a son apogée et juste avant que les glaces ne se referment sur la nuit polaire. 

 
La navigatrice Anne Quéméré à bord du bateau Solarboat Icade
La navigatrice Anne Quéméré à bord du bateau Solarboat Icade, construit au chantier Marée Haute
 
Capture
Avec son projet Artic Solar, Anne Quéméré va essayer de franchir le passage du Nord-Ouest au cours de l'été 2018

 

Soutenue par l’opérateur immobilier Icade, une marraine de choix en la personne de Nolwenn Leroy ainsi qu'un parrain de taille, Yann Queffelec, Anne Quéméré quittera aux alentours de fin juin 2018 le port de Tuktoyaktuk, sur les rives de la mer de Beaufort dans les Territoires du Nord-Ouest du Canada. Son périple l’emmènera à Pond Inlet, au nord-est du pays, pour une arrivée estimée en septembre. Un parcours d’environ 3500 kilomètres (2000 milles nautiques) au cœur d’un milieu exigeant tant au niveau de l’environnement que de la navigation.

Le chantier naval Marée Haute de Trégunc a apporté quelques modifications sur le bateau Solarboat Icade, construit initialement en 2010 et qui avait permis à Anne Quéméré de traverser le Pacifique en Kite.

 

Suivez ce défi sur : www.anne-quemere.com

 


page supérieure