Bretagne Info Nautisme
© Benoit Stichelbaut

Des projets pour l’avenir au cœur du Pôle Mer Bretagne

25 octobre 2021
Développement durable et sécurité : au-delà des mots, des moteurs pour l’innovation.

De la conception à la déconstruction, de l’exploitation à la maintenance, toutes les phases de la vie d’un navire sont impactées par les besoins et les contraintes, liés au développement durable mais aussi à la sécurité et à la santé des hommes au travail.

Sécurité des navires et des marins

Côté sécurité des navires et des marins, CORONAV , dispositif qui allie les technologies de l’électromagnétisme et des ultrasons, assurera une détection précise et non destructive de la corrosion.

Respect de l’environnement

Côté respect de l’environnement, PAINTCLEAN , travail sur la mise au point d’un revêtement anti-salissures biodégradable pour les bateaux, offrira des avancées dans le domaine des peintures antifouling. La non-toxicité de sa composition bénéficiera non seulement à l’environnement, mais aussi à ceux qui fabriquent et appliquent de tels revêtements.

« Total respect », c’est peut-être le fondement du projet HEOL qui prépare une nouvelle génération de vedettes à passagers respectueuses et de l’environnement et des personnes qu’elles embarquent. Le prototype, un catamaran de 50 places, adapté à la navigation dans les espaces naturels sensibles et accessible aux personnes handicapées, naviguera dans le Golfe du Morbihan.

Le projet CONVENAV, comme CONception et cycle de Vie Environnemental des NAVires, vise à réduire l’impact environnemental des navires en développant des outils nouveaux. Ils permettront, dès la conception, mais aussi durant l’exploitation, les phases de maintenance ou de modification et lors de la déconstruction, d’évaluer et réduire les impacts environnementaux des navires. Ils faciliteront, grâce à la modélisation, un contrôle pour chacune de ces phases. Ces outils seront utilisés par l’architecte, le constructeur, les équipementiers et les exploitants. Ils pourraient aussi servir à des sociétés de classification comme support d’une démarche d’éco-labellisation. Les partenaires de CONVENAV : DCNS, Lorient, porteur du projet ; SITA, Paris, pôle propreté du groupe SUEZ ; ENSAM, Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers, via sa société d’études et de recherches (SERAM) à Paris et le laboratoire Modélisation, Analyse et Prévention des Impacts Environnementaux (MAPIE) de Chambéry ; IFREMER, Brest.

Bio matériaux

NavEcoMat prépare des bio-matériaux adaptés à la fabrication et à l’usage de petits bateaux de plaisance : comme tous les autres secteurs industriels, le nautisme sera amené à prendre en compte le devenir de ses produits parvenus en fin de vie et à trouver des réponses écologiquement acceptables à l’élimination des plastiques et composites.

Simulation numérique

véritable modèle de simulation numérique en hydrodynamique et aérodynamique pour la conception hightech d’un Class America

Vieillissement des élastomères en milieu marin

FEMEM vise à mieux connaître l’évolution des élastomères soumis à la fatigue et à un environnement difficile, afin d’intégrer ces paramètres dans un outil d’aide au dimensionnement de pièces sensibles comme les joints de portes de bassins, les flexibles offshores, les systèmes anti-vibrations… L’enjeu en termes de sécurité et de coût est important : jusqu’à présent, faute de visibilité, les fabricants multiplient les prototypes ou sur-dimensionnent les pièces, et les utilisateurs ne peuvent assurer une maintenance « juste à temps » de leurs équipements ou de leurs machines.

Mieux prévoir les cyclones, les tempêtes et leurs effets sur le littoral

HEXECO : Cyclones et tempêtes se traduisent principalement par la formation de vagues exceptionnelles avec un déferlement important, une montée du niveau de l'eau sur le littoral (surcote) et un envahissement des terres émergées. Or, aujourd'hui, la modélisation de l'hydrodynamique liée à ces évènements extrêmes et à leurs conséquences est insuffisante. Le projet HEXECO, comme Hydrodynamique EXtrême du largE à la Cote, a pour ambition le développement de modèles de prévisions prenant en compte les paramètres spécifiques du large, de la zone côtière et du littoral. Il comportera un important travail de modélisation et de simulation, couplé avec l’observation, la mesure, et la validation expérimentale.



page précédente