© Ronan Gladu / CRTB

Jean-Pierre KELBERT, chef d'entreprise JPK Composites

1 janvier 2017
Jean-Pierre KELBERT, chef d'entreprise JPK Composites
Jean-Pierre KELBERT a le sourire. Patron du chantier naval qui porte ses 3 initiales « J.P.K », depuis 1992, il en a connu des challenges…

Il faut reconnaître que l’esprit de compétition ne date pas d’aujourd’hui. Depuis 1986, membre de l’équipe de France de planche à voile, il remporte, en 1988 et 1989, le championnat d’Europe dans cette discipline.

Pas de surprise, si le en 1992 est spécialisé dans la conception et fabrication de flotteur de planche à voile haut de gamme. Comme chacun sait, ce marché s’est déplacé vers l’Asie mais l’ancrage en Bretagne de ce breton du Nord Finistère était trop fort : la solution fut la diversification.

L’équipe du début est toujours là aujourd’hui et l’équipage est devenu très performant.

En 1999, JPK fabriquait des pièces hautement technologiques pour des grands noms du milieu : CDK – MULTIPLAST. La rencontre avec l’architecte Jacques VALER (ALADO, HOBBY TIGER, etc…) est une révélation. « On s’éclate ! » nous dit Jean-Pierre KELBERT. « Lui, il dessine la performance : c’est le talent, moi, je construis: c’est ma passion. Ce qui nous a permis de mettre sur le marché en quelques années plusieurs dizaines de « JPK 9,60 » qui font la joie des régatiers, mais aussi des « pères de famille » selon la formule. »

2006 encore plus grand : un « JPK 110 » de 37 pieds qui vient de remporter le Spi Ouest France 2008.

En 2007, le JPK 40 voit le jour. 3 semaines après sa mise à l’eau, ce class 40 termine 5ème de la Transat Jacques Vabre et est aujourd’hui considéré comme un des meilleurs dessins.

 

Entreprise à la Hune

Chantier naval JPK Composites
Chantier naval JPK Composites

page supérieure