© Ronan Gladu / CRTB

Paul Meilhat, vainqueur de la Route du Rhum en Imoca

15 janvier 2019
PaulMeilhat© © ALEXIS COURCOUX
Paul Meilhat, vainqueur de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe 2018 - Pointe a Pitre le 17/11/2018
ROUTE DU RHUM - DESTINATION GUADELOUPE : PAUL MEILHAT (SMA) VAINQUEUR EN IMOCA !

En Imoca, Paul Meilhat remporte la 11e édition de la Route du Rhum après 12 jours 11 h 23’ 18’’ de course, soit les 4.451 milles à 14,87 nœuds de moyenne. Le Brestois termine 12 h 12’ 20’’ derrière le Britannique Alex Thomson, premier sur la ligne mais qui a été pénalisé de 24 heures par le jury pour avoir utilisé son moteur à la suite d’un échouement. Meilhat réalise une très belle performance à bord du voilier SMA puisqu’il est l’un des rares skippers à avoir des dérives classiques sur son 60 pieds, vainqueur du Vendée Globe 2012 et de la Route du Rhum 2014 avec François Gabart.

Fil rouge de ce parcours : une passion pour la voile révélée dès sa prime jeunesse, et un tempérament pugnace. Tête bien faite, Paul Meilhat conjugue ses années de régatier olympique (Optimist, Laser et 49er) avec ses études qui l’amènent à obtenir un Master à l’INSEP et un Brevet d’Etat Voile 2ème degré. Exerçant comme entraîneur pour le haut niveau au Pôle France Dériveur de Brest, il concilie pendant quelques années son activité professionnelle avec l’entraînement de coureur au large et des navigations en équipage en Australie, sur des supports de 50 à 80 pieds (TP52, VOR 60 notamment).

La course au large le taraude. En 2008, avec peu de moyens et aucune expérience de la navigation solitaire sur plus de 24 heures, il s’engage sur la Cap Istanbul, course du circuit Figaro par étapes. Sa conviction est trouvée : la voile hauturière est faite pour lui. Il se présente ensuite au départ de la Solitaire du Figaro en 2009. Son classement de deuxième bizuth ancre sa détermination. Quand il dispose enfin des moyens pour être compétiteur à temps plein, en 2011, les résultats suivent, les places d’honneur s’accumulent : 6e de la Solitaire 2011, 4e de la Transat AG2R avec Fabien Delahaye.

La victoire qui manquait à son palmarès, Paul Meilhat la célèbre en avril 2014 sur la Transat AG2R La Mondiale, épreuve majeure courue avec Gwénolé Gahinet. Sur cette vague porteuse, le skipper rencontre le groupe SMA et réalise une belle saison en Figaro en terminant 4e du Championnat de France Elite de Course au Large en Solitaire. Ce partenariat réussi devient rapidement ambitieux. En 2015, Paul Meilhat bondit du circuit Figaro au circuit IMOCA avec le Vendée Globe 2016 comme objectif. Malheureusement, alors qu’il faisait partie du trio de tête lors de cette course mythique, le skipper SMA sera victime d’une avarie de vérin de quille qui le contraindra à abandonner après 52 jours de course. Revenu changé de ce tour du monde, Paul vit en 2017 son année la plus prolifique. Aux côtés de Gwénolé Gahinet, il remporte l’ArMen Race, la Rolex Fastnet Race, le Défi Azimut puis il décroche une superbe 2ème place sur la Transat Jacques Vabre face aux meilleurs foilers du circuit.

Après avoir décroché deux victoires en début de saison, sur la Bermudes 1000 Race (en solitaire) et la Monaco Globe Series (avec Gwénolé Gahinet), le skipper brestois remporte la 40e édition de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe. Si la fin d’année 2018 a clôturé son partenariat avec SMA, Paul ne compte pas s’arrêter-là. Il est habité par un objectif : participer au Vendée Globe 2020 !

Source : Télégramme

 


page supérieure