© Ronan Gladu / CRTB

65 650

emplois directs (hors tourisme) dans le domaine de l'économie maritime en Bretagne.

Répartition en 4 grands domaines :

Avec 20 130 ressortissants, le Ministère des Armées est de loin le premier employeur maritime de la région.Cette place rappelle la position stratégique de la pointe Finistère et plus généralement de la Bretagne
dans le dispositif de défense nationale. En effet, la Base de Défense de Brest-Lorient, accueille de nombreux sites de la Marine nationale comme celui de l’Île Longue qui héberge l’escadre de sous-marins
nucléaires lanceurs d’engins.

Ce domaine regroupe 16 570 emplois dans 4 070 établissements, soit 57% des établissements maritimes bretons. Ils interviennent en amont et en aval de la filière alimentaire.
Sont par exemple ainsi comptabilisés 4 990 marins pêcheurs, soit 38% des effectifs de France métropolitaine, qui arment près de 1190 navires. 
Ces activités comprennent notamment la pêche et la culture marine, le mareyage et la transformation des produits de la mer (5.840 emplois).

La construction et la réparation navales, quant à elles, représente 17% des emplois maritimes, avec 11.430 emplois.

Composé des industries nautiques, des commerces et services, des ports de plaisance et des activités nautiques, ce domaine est le second en termes d’établissements (2136) et le 4ème en volume d’emplois (6250). 
La répartition des emplois entre les quatre composantes du nautisme est assez hétérogène :

5 des 22 Pays bretons, majoritairement localisés en Bretagne Sud, concentrent plus de 70% des emplois du domaine : le pays de Lorient (1110 emplois), Vannes (980 emplois), Cornouaille (980 emplois), Brest (790 emplois) et Auray (680 emplois). Le seul pôle d’emplois de la côte nord sur cette filière, se trouve,plus modestement, à Saint-Malo (520 emplois).

NautismeCCIBretagne

84 % des établissements recensés ont moins de 5 salariés.

Source : CCI Bretagne - Fin 2016

Etude sur l'économie maritime en Bretagne sur 7.160 établissements, ayant au moins 25 % de leur activité dépendant de la mer.

 



page supérieure