© Benoit Stichelbaut

Chantier du Guip

Directeur
Yann Mauffret à Brest et Paul Bonnel à l'Ile aux Moines
Adresse
Quai du Commandant Malbert
29200 Brest
 www.chantierduguip.com
 guip29@aol.com
Effectifs
26
Date de création
1976

Depuis 1976, le chantier du Guip est spécialisé dans la construction de bateaux en bois classique et moderne, la restauration - réparation, l'aménagement intérieur et les espars bois. Labellisé entreprise du patrimoine vivant en 2008, le chantier assure aujourd'hui le sauvetage et la restauration du dernier thonier à voile, le Biche de Groix. Il a fêté ses 30 ans d'existence pendant la Semaine du Golfe 2011.

Le chantier naval du Guip est une belle entreprise née sur les rives de l'île aux Moines dans les années 70. À l'époque, on parlait peu des vieilles coques et du patrimoine maritime. Les charpentiers du Guip construisaient et réparaient des bateaux de pêche. Rapidement, ils se sont intéressés aux sinagots, les bateaux à voile rouge qui naviguent dans le golfe du Morbihan. Et le chantier naval de l'île aux Moines est devenu l'un des précurseurs de la reconstruction et de la réparation des coques en bois. De sinagots en langoustiers, de misainiers en sardiniers de goélettes en yachts Fife, le Guip est aujourd'hui considéré comme «La» référence du patrimoine maritime.

Img_jpg_1197234131_img1_250

Depuis 1991, le chantier du Guip est installé à Brest où il travaille sur de très belles unités, comme la Belle-Poule, Etoile, Mutin et Grande Hermine de la Marine Nationale. A l'occasion de la 1ère édition Brest 92, le chantier a mis à l'eau une réplique de la Recouvrance (42 m), goëlette aviso de la ville de Brest .

Le chantier est labellisé Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV) depuis 2008.

Le 1er juin 2011, le chantier a fêté ses 30 ans.

Octobre 2011: Le Chantier du Guip est lauréat 2011 du concours régional Stars et Métiers initié par la Chambre Régionale des Métiers et de l'Artisanat de Bretagne en partenariat avec la Banque Populaire et Ouest France. 

Le 10 février 2017 : le site du Guip de l’Île-aux-Moines était à l’honneur en recevant Martine Pinville, secrétaire d’État au Commerce et à l’Artisanat. Il s’agissait pour Mme Pinville de saluer un chantier bénéficiant depuis octobre 2008 du label national EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant), créé pour promouvoir des entreprises « détenant un savoir-faire rare, renommé ou ancestral, reposant sur la maîtrise de techniques traditionnelles ou de haute technicité ». Seules 1400 entreprises bénéficient en France de ce label. Ce fut l’occasion pour Paul Bonnel, responsable du site du Golfe du Morbihan, d’exprimer son souhait d’obtenir l’autorisation administrative de construire un bâtiment neuf, à la fois mieux intégré au paysage et permettant d’intervenir sur plus de bateaux ; l’occasion aussi d’évoquer la nécessité de dérocter l’approche de la cale, afin d’accueillir des bateaux d’un tirant d’eau de 2,30 m au lieu de 1,90 m maximum aujourd’hui, qui oblige à diriger certaines unités sur le site de Brest.

Mai 2017 : Les 2 sites du chantier du Guip (Île-aux-Moines et Brest) marchent en effet main dans la main, dans une même philosophie de travail : respect du patrimoine, exigence technique. Ainsi, c’est à l’Île-aux-Moines que l’équipe de charpentiers morbihannais a façonné et livré le mât de hune et le gouvernail de la Belle-Poule en Arrêt Technique Majeur à Brest, mise pour le reste aux mains des charpentiers brestois du chantier. À Brest, l’heure est à l’agrandissement avec la construction d’une nouvelle nef (35 m x 12 m) pour faire face aux demandes de clients qui viennent maintenant de toute l’Europe. 

Présentation du chantier et retour sur son histoire à travers le film reportage :

Film réallisé en mai 2011 en lien avec la Semaine du Golfe. 

Restauration de navire historique : Le Biche de Groix

Courant 2009, l'équipe du Guip s'implantent à Lorient à proximité de l'anneau de Keroman pour la restauration du Biche, dernier thonier de l'Ile de Groix, construit en 1934. 4 charpentiers vont y travailler à temps complet. Ce bateau va être restauré en collaboration avec l'association Les Amis du Biche. Récupéré en vasière alors qu'il avait rejoint un cimetière de bateaux, le Biche de Groix a d'ores et déjà déchaîné les passions autour de lui. La fin du chantierprévue pour 2012, pour un coût estimé à 1,5 million d'euros.
Charpente axiale, structure de voute et membrures ont été changées. Les charpentiers viennent d'achever le travail de structure axiale, membrures et serres, pose de bordés, barrotage. Et c'est parti pour la pose du pont et du pavois. La coque a retrouvé ses lignes d'antan et la belle unité a alors fièrement affronté les flots pour accueillir l'étape de la Volvo Race à Lorient, en juin 2012 et a rejoint les Tonnerres de Brest 2012.(22 juin 2012 : Mise à l'eau du thonier Biche à Lorient)

Img_jpg_1195089006_img1_250-2
© DR© (C)2011 Ch. Walter. tous droits réservés
 

Guépard

En 1995, le chantier du Guip à l'île aux Moines se lance dans la construction du Guépard, un dériveur houari imaginé et lancé dans les années 60 par Etienne Riguidel. A ce jour, plus de 50 unités sont sorties du chantier.

  


Actualités

page supérieure